Thierry Chaumont : Interview



Pour Osez Le Mix, Thierry Chaumont, Président de l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie), répond à trois questions sur les femmes dans l’industrie métallurgique.

Osez Le Mix : Quelle est la répartition Femmes/Hommes dans les secteurs de l’UIMM ?
Comment expliquez-vous cet état de fait ?

Thiery Chaumont : En PACA, la répartition Femmes/Hommes est de 15 % pour les femmes et 85 % pour les hommes. Le chiffre est très bas pour les femmes car les métiers techniques et technologiques sont considérés, à tort, comme des métiers masculins. De plus, certains acteurs de l’orientation professionnelle ne prennent pas assez en compte la réalité des métiers d’aujourd’hui.


OLM : Comment rendre ce secteur plus attractif auprès des publics féminins ?

TC : Les entreprises ont déjà beaucoup travaillé sur les conditions d’accueil des personnels féminins, et les améliorations technologiques ont largement diminué la pénibilité physique des postes. Un exemple : la microélectronique et ses salles banches accueillent 30 % de personnels féminins. Il convient de rétablir en priorité l’image des métiers, et de prendre en compte les nouvelles technologies numériques qui les simplifient et les rendent plus accessibles.


OLM : Nous ouvrons le débat sur les projets internationaux favorisant l’égalité et la mixité professionnelles. Prenons l’exemple de Chicago, avec le programme de la fondation Chanel (à retrouver dans notre rubrique Ça se passe ailleurs). Pensez-vous que des actions similaires pourraient être menées en France ?

TC : Toute initiative dans ce domaine est à expérimenter. Cela démontre bien que l’accès aux métiers industriels n’est pas exclusivement masculin, mais doit être ouvert le plus possible aux femmes.